Conseils de rédaction pour les critiques de livres

Revue militaire canadienne

  1. Dans le souci de contribuer à éclairer le lecteur sur les questions d’actualité dans le domaine militaire et aux enjeux de sécurité contemporains, la Revue militaire canadienne étudie régulièrement de nouvelles publications susceptibles de présenter un intérêt appréciable pour la communauté de la Défense du Canada. Voici quelques conseils pour ceux qui souhaiteraient soumettre une critique de livre à la Revue. Notez que les éléments mentionnés ici ne sont pas tous universels et nécessaires, et que l’individualité du style est encouragée. Par ailleurs, il va sans dire que le bon sens, l’impartialité et la courtoisie doivent toujours primer sur toute autre considération.

    a. Lisez le livre. Résistez à la tentation de fonder votre analyse sur une lecture en diagonale ou sur des critiques parues dans d’autres revues. Avant de procéder à la lecture de l’ouvrage, informez-vous sur l’intention et la méthodologie de l’auteur en en feuilletant l’avant-propos, l’introduction et le chapitre final. Cette démarche vous aidera à mieux comprendre les desseins de l’auteur et à mieux orienter votre exploration du livre.

    b. Identifiez l’auteur. De façon aussi brève que possible, présentez l’auteur en décrivant ses antécédents, ses ouvrages antérieurs et ce qui l’a poussé à écrire le livre. Évitez les clichés : les adjectifs rebattus et les descriptions universelles ne captiveront pas l’attention du lecteur!

    c. Présentez votre analyse. Il s’agit là du centre de gravité de la critique. Ne succombez pas à la tentation de résumer l’ouvrage : évaluez plutôt si l’auteur a bien articulé et présenté sa thèse, ses principaux thèmes et ses arguments. Soupesez objectivement les preuves à l’appui et les sources utilisées. Analysez le style de l’auteur et la façon dont ce style renforce ou affaiblit sa thèse et ses arguments probants. 

    d. Gardez le sens de la mesure. Ne cherchez pas la petite bête. Même le meilleur ouvrage a des lacunes, alors contentez-vous d’estimer la valeur globale du livre plutôt que de passer au crible le moindre détail. Ne relevez les inexactitudes, erreurs d’interprétation et fautes typographiques que si elles compromettent l’intégrité de l’ouvrage. Le mandat du critique n’est pas de faire des commentaires négatifs. Son devoir professionnel lui dicte simplement d’exercer un jugement critique. 

    e. Agrémentez votre analyse. Citez des passages courts et percutants ou parsemez votre critique d’anecdotes pour lui donner du piquant. Indiquez au lecteur où le livre se situe dans la littérature entourant le sujet et comment il s’y enchâsse. Précisez à quel type et niveau d’auditoire il est destiné, quel public il intéresserait particulièrement et qui en tirerait le plus profit. 

    f. Restez courtois et équitable. La critique de livre relève d’une démarche intellectuelle qui reflète le bon sens et la faculté de jugement de son auteur. Un critique qui se laisse aller à des accusations personnelles contre l’auteur d’un livre ou qui a recours à des remarques mesquines sur le contenu ou le style du livre nuit à sa propre crédibilité. La courtoisie, la maturité et le respect d’autrui demeurent les fondements de toute critique, quelque sévère qu’elle soit.

    g. Misez sur l’économie d’effort. Considérez les lecteurs de la Revue militaire canadienne comme un public informé. Une critique portant sur un seul ouvrage peut comporter de 500 à 1000 mots, mais elle ne devrait pas dépasser les 1000 mots. Les critiques portant sur plusieurs ouvrages traitant du même sujet peuvent être plus longues. Ne vous sentez pas obligé de dire tout ce qu’il y a à dire sur l’ouvrage; laissez le lecteur faire ses propres découvertes, et ne lui gâchez pas le plaisir de la lecture.

    h. Personnalisez votre critique. Pour apporter de la profondeur à votre critique, vous voudrez peut-être parler de vos propres pensées, souvenirs ou expériences, pour autant qu’ils étayent le contexte et le but de l’ouvrage. Ne vous prêtez pas une expertise que vous ne possédez pas. Contentez-vous d’analyser le livre tel que l’auteur l’a rédigé, et évitez de vous perdre en conjectures sur le genre d’ouvrage que l’auteur aurait dû composer à votre sens.

    i. Adaptez la présentation. Les critiques de la Revue militaire canadienne doivent suivre un modèle précis. Vous devez d’abord présenter les renseignements sur le livre comme suit :

The Politics of Command ~
Lieutenant-General A.G.L. McNaughton
and the Canadian Army, 1939-1943
par John Nelson Rickard
Toronto, University of Toronto Press, 2010
366 pages, 46,95 $
ISBN : 978-1-4426-4002-3

Critique de Daniel Gosselin

    j. Insérez une notice biographique à votre sujet. L’auteur de la critique doit se présenter très brièvement (deux courtes phrases au maximum). Veuillez consulter les numéros précédents (format papier ou en ligne à www.revue.forces.gc.ca) pour avoir une idée des formulations acceptées.

    k. Fournissez une copie numérisée de la couverture du livre. Pour satisfaire aux exigences en matière de présentation de la Revue militaire canadienne, vous devez fournir une image numérisée en haute résolution de la couverture de l’ouvrage (1 MB et 300 dpi suffiront). Si vous ne disposez pas des outils nécessaires, vous pouvez vous entendre avec la responsable des publications de la Revue pour la numérisation.

Richard Marius et Melvin E. Page. A Short Guide to Writing about History, quatrième édition, New York,  Longman, 2002. Ces conseils sont inspirés de la rubrique « Book Reviews » de l’appendice B.